Espaces Sonores
Accueil du siteSTÉPHANE MARINCOLLABORATIONSESPACES OUVERTSMusique de VilleDÉCOR SONORE
Sur le Web
Le Phun
Le Phun installe son théâtre d’humanité à sa juste place, au sein de la Cité.
Deuxieme Groupe d’Intervention
Situations artistiques et théâtre contemporain de proximités
Le Jardin philosophe
Recherche et pratique de la philosophie comme thérapie existentielle et de la poésie comme création dans l’ordre du langage.
Delfi Blog
Delphine Saint Raymond : actrice, performeuse malentendante et mélomane.
URBAPHONIX / Décor Sonore
Quintet mobile de musique concrète.
mercredi 5 janvier 2011
par St&
popularité : 12%

Ils représentent exactement la mutation des artistes sonores depuis l’avènement du son électronique : mi-techniciens, mi-musiciens, ils jouent avec la technologie et les sons qu’ils rencontrent. Pas de platine, pas de synthétiseurs, les "urbaphonistes" ne composent qu’à partir de ce qui est déjà omniprésent et que personne n’écoute : les bruits mécaniques de circulation, de ventilation, de climatisation, les corps et les conversations, et surtout le mobilier urbain, instrument, scène et accessoire de ce théâtre instantané. Leur système sonore mobile et autoporté leur permet de surgir à l’improviste et de composer un parcours de plusieurs tableaux en différents points de la ville.

Ils appliquent à la lettre le précepte de John Cage : « Si un son vous dérange, écoutez-le ».


Urbaphonix, dans son essence, s’inspire du contexte lui-même. Ce qui implique une forme d’art fondamentalement vivante, une expérience perpétuellement renouvelée – et, résolument, non une marchandise reproductible. Aucune exécution n’est identique à une autre ; mieux, chaque performance n’a de sens et n’est possible que là où elle se donne. L’une de ses règles essentielles est de n’utiliser que les sonorités présentes sur le site, aucun « instrument de musique » extérieur ni programme sonore préenregistré. Les objets de la ville, considérés comme des instruments, sont amplifiés pour les donner à entendre, non pour les transformer. Le site est l’instrumentarium, la scénographie et la partition au sein duquel les personnages surgissent. Ce sont les sonorités qu’ils trouvent qui vont les faire exister.

 
Post Scriptum :

Équipe : Conception, composition et mise en scène :
Michel Risse Direction technique :
Emeric Renard Avec :
Jérôme Bossard
 / Damien Boutonnet / 
Gonzalo Campo
 / Stéphane Marin

Mentions Coproductions : Le Moulin Fondu - Centre National des Arts de la Rue à Noisy-Le-Sec.
 L’Abattoir - Centre National des Arts de la Rue à Chalon-sur-Saône.
 Caisse centrale d’activités sociales du personnel des industries électrique et gazière.
 La Paperie - Centre National des Arts de la Rue à Saint-Barthélemy d’Anjou.
 Coopérative de rue et de cirque à Paris.

Avec le soutien de : Ministère de la culture et de la communication - DGCA 
SPEDIDAM
 ADAMI

Dessins et illustrations : Illustration par Michel Lagarde
 Dessins par Philippe Laurent
 Dessins par Vincent Sorel

Résidences :

 Le Moulin Fondu - Centre National des Arts de la Rue à Noisy-Le-Sec. L’Abattoir - Centre National des Arts de la Rue à Chalon-sur-Saône. 
CCAS - Caisse centrale d’activités sociales du personnel des industries électrique et gazière.
 La Paperie - Centre National des Arts de la Rue à Saint-Barthélemy d’Anjou.
 2r2c - Coopérative de rue et de cirque à Paris.

Articles de cette rubrique
  1. URBAPHONIX / Décor Sonore
    5 janvier 2011