Espaces Sonores
Accueil du siteACTUALITÉ@CTU ESPACES SONORES
2011 : Une année d’écoutes cheminantes
... avec "un Pépin pour 2".
jeudi 15 décembre 2011
par St&
popularité : 1%

Après nous être REMUE(r) les MÉNINGES avec LIEUX PUBLICS à la CASA MUSICALE de Pigna ; après avoir superposé des écoutes contextuelles à la réalité sonore de Tournefeuille et de son USINE ; après être partis à la rencontre de ce quartier en pleine reconstruction urbaine : la Chancellerie, à Bourges, aux côtés de l’AGENCE D’EXPLORATION URBAINE d’EMMETROP ; nous avons plongé nos écritures plurielles, riveraines et immersives, dans cette Marne, à St-Maur-des-Fossés, dans le cadre du FESTIVAL DE L’OH ! ; pour finir cette saison à Marseille, avec LIEUX PUBLICS, pour un parcours sonore à vivre sous, dans et aux alentours de la Gare Saint Charles, à l’occasion de la 5ème édition du SMALL IS BEAUTIFUL.

Nous voici de retour d’un repérage à SINGAPOUR en vu de la création de notre prochain parcours waterproof à partager à 2.

@ suivre tout au long de cette nouvelle année, qui sera celle du dragon !

 
Post Scriptum :

"Une nouvelle façon de voir et d’entendre. / Un bon moment pour s’imprégner des sons des odeurs des vibrations de ce lieu. / Yoga urbain / Très bon mixage avec l’environnement. / Les gens nous regardent, sont très intéressés à ce qui se passe... / Formidable promenade poétique, chaque instant à déguster / Très bonne expérience sociale lorsque le son recoupe avec les gens qui peuplent la gare. / Un point de vue différent qui marque. / Une vraie pause qui pousse à un autre regard sur le quotidien. / Travaillant ici même ce fut pour autant un voyage initiatique .../... "

Extraits du Livre d’Or - Small is Beautiful


“De la déambulation sur les pas d’un cheval (Père Courage, Le Phun) à l’intimité d’un parcours sonore sous parapluie partagé (Un pépin pour 2, traversée sensible et poétique d’un quartier proposée par la compagnie Espaces sonores), en passant par un festival imaginé comme une chorégraphie de citoyens (Dream City, festival d’art in situ à Tunis) : le vecteur commun est bien le corps du spectateur / citoyen, qui peut devenir actant à son tour.”

Julie Bordenave – MOUVEMENT , Dans la rumeur de l’espace public et parfois dans ses turbulences, "LA QUÊTE DE L’ESPACE, UNE ODYSSÉE EUROPÉENNE", 2011.

lire l’article