Espaces Sonores
Accueil du siteSTÉPHANE MARINCOLLABORATIONSESPACES OUVERTSThéâtre à 360°Le PHUN
ÉCOUTES :
écoute
Sur le Web
Le Phun
Le Phun installe son théâtre d’humanité à sa juste place, au sein de la Cité.
Deuxieme Groupe d’Intervention
Situations artistiques et théâtre contemporain de proximités
Le Jardin philosophe
Recherche et pratique de la philosophie comme thérapie existentielle et de la poésie comme création dans l’ordre du langage.
Delfi Blog
Delphine Saint Raymond : actrice, performeuse malentendante et mélomane.
Les Trous de Mémoire (LE PHUN)
2004
lundi 22 octobre 2007
par St&
popularité : 21%

"Creuser jusqu’à fendre les veines du souvenir, en extraire les gaillettes de l’avenir."

Dans le Bassin du Pas-de Calais, l’arrêt brutal de l’exploitation minière a bousculé toute la population. Il représente une cicatrice générationnelle dans la mémoire collective. Ici, les trous ne sont jamais innocents, ils recèlent quantité de secrets, de souvenirs, d’histoires vécues ou à vivre. À l’occasion d’un cheminement de nuit sur les sentiers de fer, de verdure et de charbon des anciennes mines, on exhume de multiples trous un trésor d’objets et de gens enfouis qui nous rappellent au bon souvenir de la terre. En y sondant mieux, il y a là-dessous tout un futur qui ne demande qu’à faire surface... Le public, population du territoire, redécouvre et se réapproprie, à travers nombre d’évocations poétiques, son paysage et son histoire


Voici à l’écoute, un extrait significatif de cette création : "le Chemin Cavalier". Une installation sonore multiphonique, mise en place sur l’ancienne ligne de chemin de fer reliant les chorons aux mines de charbon, a permis de faire revivre avec une grande émotion ce "trou" de mémoire ferroviaire.

Multi-diffusion d’un montage de bruits du monde ferroviaire présent et passé. Des annonces sonores de nos TGVs, aux tchouks des locomotives à vapeur, en passant par toute la gamme des crissements de freins entre deux passages d’express . Mélange anachronique de ces deux univers éloignés par l’histoire des technologies mais rendus contemporains dans l’espace sonore traversé.

Deux hauts parleurs placés en "façade" couvrent le chemin de manière frontale, aidés de deux renforts de grave qui imposent une véritable traversée du "Mur du Son", ambiance renforcée par la scénographie (fumigènes). De part et d’autre du chemin, des traversées latérales sur quatre points de diffusion, à gauche : crissements de freins et annonces TGV, à droite : passage d’express au loin. Enfin, une voiture parcourt le chemin cinq mètre en contre bas à gauche du nôtre, diffusant des sons de train à vapeur au moyen d’un système de "tuning" monté sur son toit !

Le tout plonge l’auditeur-promeneur dans une ambiance rétro-futuriste qui l’invite au rêve, à la curiosité, ou encore, au souvenir...


CHEMIN CAVALIER (extrait) :


 
Post Scriptum :
Gosnay la Bussière - Culture Commune.